Le secret d’une addition mammaire parfaitement réussie

Le plasticien, avant de choisir la technique qui sera adaptée lors d’une augmentation mammaire, tient compte de plusieurs critères :

–      Il faut que la prothèse soit bien dissimulée pour ne pas induire des irrégularités et créer par conséquent un effet inesthétique. Sinon à quoi sert l’amélioration du volume de la poitrine si son aspect ne sera pas joli.

–       La nouvelle forme de la poitrine ne doit pas être en contradiction avec la morphologie de la patiente. Il faut que l’intervention procure un effet parfaitement harmonieux.

Voilà pourquoi on accorde une très grande importance à la première consultation. L’examen de la morphologie de la patiente permet de connaitre les caractéristiques de sa silhouette, sa corpulence, sa taille et le volume de ses seins. La position des auréoles, la nature de la ptose, l’état de la glande mammaire et le type de la peau sont aussi, pris en considération. En fonction de ces critères, le chirurgien esthétique propose le type et l’emplacement des implants mammaires.

Pourquoi l’épaisseur de la peau compte beaucoup lors d’une augmentation mammaire ?

 

Une peau suffisamment épaisse permet de bien envelopper les implants ce qui les rend doux au toucher et permet aussi de ne pas avoir des plis inesthétiques sur les côtés.

Comment est-il possible d’avoir un résultat naturel à 100% ?

 

Consultation avant une augmentation mammaire

  • Il faut utiliser des implants mammaires ayant un volume raisonnable.

 

  •   Il faut faire une séance d’essayage pour choisir le type et le volume de l’implant.  Le chirurgien introduit dans le soutien-gorge de la patiente plusieurs modèles d’implants pour voir celui qui lui convient le plus. Il peut également lui donner une idée sur le résultat correspondant à chaque type de prothèse et ce, en lui montrant les images créées par un logiciel de simulation.

 

  •   D’une manière générale, le chirurgien esthétique conseille aux patientes qui présente une poitrine trop plate et sans relief de choisir des implants anatomiques et ce, pour que la poitrine n’ait pas un aspect bombé et très artificiel après la chirurgie.

 

  •    Il convient de bien choisir l’emplacement des implants, qui peut être derrière ou devant le muscle pectoral. Parfois le plasticien choisit la disposition Dual Palan : une partie de l’implant se situe derrière le muscle pectoral tandis qu’une autre partie se situe derrière la glande mammaire.

 

La plastie mammaire par prothèse peut être une solution pour corriger l’asymétrie mammaire.

Un chirurgien esthétique qualifié tient compte de tous ces critères listés ce qui permet effectivement d’avoir un résultat efficace. Plusieurs patientes opérées à l’étranger, font appel à notre service pour remplacer leurs implants mammaires par d’autres moins volumineux.