Incision périaréolaire et cicatrice sous le sein

Lors d’une augmentation mammaire, il est possible d’insérer l’implant à travers l’une de ces incisions : une incision sous-mammaire pratiquée sous le sein, une incision axillaire faite sous le bras et une incision périaréolaire réalisée autour de l’auréole. Le chirurgien choisit la technique adéquate selon le cas qui se présente.

Cicatrice au niveau de l’aréole

 D’une manière générale, la voie hémi aréolaire inférieure est privilégiée. Pour plus de détails, la cicatrice se situe entre l’auréole et le blanc de la peau qui se trouve sur la moitié inférieure du cercle aréolaire.

 Avantages

  • L’incision est à la fois courte et discrète. Elle est presque invisible chez les patientes à peau noire.
  • Elle assure une parfaite mise en place de l’implant vu que le contrôle de la loge où sera posée la prothèse est total. La loge est effectuée au millimètre prêt. La prothèse ne risque pas de se déplacer (voir rotation d’implants)
  • Ce type d’incision convient surtout aux patientes fumeuses. Car, en cas de problème de cicatrisation, la prothèse est parfaitement protégée par le muscle et la glande mammaire.

 

Il n’existe aucun inconvénient lié à la voie hémi aréolaire sauf qu’elle ne présente pas la meilleure solution pour les femmes ayant une aréole trop petite. Dans un cas pareil, la prothèse mammaire peut être endommagée lors de son insertion.  L’allaitement reste possible car, au cours d’une augmentation mammaire par voie hémi aréolaire, les canaux galactophores ne sont pas altérés. Le geste opératoire n’affecte pas la sensibilité des seins.

Cicatrice sous le sein

 

La cicatrice sous le sein se trouve au niveau du sillon sous mammaire. Elle est invisible lorsque la patiente est debout. Il s’agit d’une voie très peu invasive qui permet de poser la prothèse en arrière du sein sans traverser la masse glandulaire.

Avantages

 

  • Elle permet l’insertion de toute taille d’implants mammaires car elle peut être agrandie sans inconvénients.
  • Elle permet de réduire l’espace entre les deux seins
  • Elle ne présente aucun risque pour l’allaitement
  • Le mamelon garde sa sensibilité.

 

Un seul inconvénient est lié à la cicatrice sous le sein : la prothèse mammaire se trouve en contact avec la cicatrice ce qui risque d’induire une mauvaise cicatrisation en cas de problème sur la cicatrice. Les femmes fumeuses sont particulièrement concernées.