Augmentation mammaire Tunisie : plastie mammaire d’augmentation par implants

L’hypoplasie mammaire encore appelée l’hypotrophie mammaire se caractérise par un volume très insuffisant des seins. Elle peut être traitée à l’aide d’une plastie d’augmentation mammaire par prothèses.

Le chirurgien esthétique examine la poitrine et détermine le type et la forme de l’implant à choisir ainsi que la technique d’incision la mieux appropriée.

On distingue deux catégories d’hypoplasie mammaire :

  • L’atrophie des seins: elle se manifeste suite à une importante perte du poids ou après une grossesse. Le contenu glandulo-graisseux du sein diminue ce qui entraîne une ptose mammaire.
  • L’aplasie mammaire : la poitrine est plate. les seins sont presque inexistants. Cette anomalie est associée à une croissance très insuffisante de la glande mammaire qui cesse de se développer depuis la puberté. Elle présente l’une des répercussions du Syndrome de Poland.

 L’hypotrophie mammaire est un défaut inesthétique très gênant. Souvent les patientes touchées par une malformation sévère des seins endurent une importante souffrance psychologique ce qui entraîne un mal être quotidien et une altération de la confiance en soi.

 

DEVIS RAPIDE

Augmentation mammaire : des implants pour augmenter sa poitrine

L’augmentation mammaire se propose d’améliorer le volume des seins pour qu’ils soient en parfaite harmonie avec la morphologie thoracique de la patiente. Le procédé consiste à réaliser une implantation de prothèses mammaires.

Cette chirurgie esthétique des seins peut être réalisée à partir de 18 ans. L’opération ne peut être indiquée aux jeunes filles mineures sauf dans le cadre d’une intervention reconstructrice des seins comme par exemple le traitement d’une malformation congénitale mammaire : agénésie mammaire, seins tubéreux, etc.

 

Augmentation mammaire en Tunisie pas chère

 Prix tout compris d’une  augmentation mammaire en Tunisie

 

Satisfaire nos patientes est notre objectif premier. Voilà pourquoi  nous proposons constamment des prix raisonnables toujours en tenant compte du rapport Qualité/ Prix. Notre   forfait médico-touristique inclut les coûts de tous les services en rapport avec votre intervention augmentation mammaire en Tunisie : l’hospitalisation dans une clinique esthétique tunisienne ultramoderne, l’opération esthétique, les honoraires du plasticien tunisien (Dr Sami Mezhoud ), le séjour à l’hôtel, les soins post-opératoires, les déplacements clinique – hôtel ou les visites de plusieurs endroits touristiques.

Augmentation mammaire : prothèses rondes 2200€ 5 nuits et 6 jours
Augmentation mammaire :  prothèses anatomiques 2400 € 5 nuits et 6 jours

 

 Consultation avant une augmentation des seins

 

Le plasticien interroge la patiente sur ses antécédents chirurgicaux et médicaux afin de prévenir les contre-indications comme les troubles cardiaques ou les troubles de coagulation. Il examine ensuite la poitrine afin de connaitre la forme des seins et l’emplacement des aréoles. Le type et la qualité de la peau sont des critères essentiels permettant de choisir les prothèses mammaires adéquates.

Lorsqu’il s’avère que la peau est de mauvaise qualité, il explique à la patiente que les implants ne doivent pas être trop gros afin qu’ils soient bien maintenus par la peau. Ensuite, il lui pose des questions sur ses attentes. Ayant toutes les réponses nécessaires, il lui présente la technique chirurgicale adaptée à son cas, lui parle des précautions à prendre avant l’intervention et l’informe sur tous les risques éventuels des plus légers aux plus contraignant.

Examens médicaux avant une chirurgie esthétique des seins

  • une mammographie
  • une échographie
  • un bilan sanguin

Que faire avant  votre augmentation mammaire en Tunisie

  • Il faut absolument arrêter de fumer au moins 4 semaines avant l’intervention. Cette précaution permet de réduire le risque d’une complication chirurgicale liée au tabagisme : infection, mauvaise cicatrisation, phlébite etc.
  • Il faut éviter de prendre tout type de médicament contenant de l’aspirine deux semaines avant l’intervention.
  • Ne pas boire de l’alcool une semaine avant le traitement chirurgical.
  • Il est conseillé de prévoir des habits faciles à enfiler.
  • la patiente ne doit ni boire ni manger 6 heures avant l’intervention

Plastie d’Augmentation mammaire par prothèses

L’augmentation prothétique des seins se fait sous anesthésie générale avec une hospitalisation en ambulatoire. L’opération peut durer environ 1h30, et dépend de la technique adoptée par le plasticien, le type d’incision et de la loge de l’implant.

Cicatrices

 

 

Augmentation mammaire tunisie Prix pas cher

Les différentes incisions auxquelles on peut s’attendre lors de la pose d’un implant mammaire sont :

  • Le chirurgien peut procéder à une incision cutanée par voie aréolaire, c’est-à-dire, procéder à une incision autour de l’aréole afin d’y introduire la prothèse. C’est la technique la plus usuelle, car elle permet de dissimuler plus tard la cicatrice.
  • Il peut choisir aussi de passer par la voie axillaire et donc, faire une incision sous les bras, dans l’aisselle. La cicatrice ne sera donc pas visible.
  • Enfin, il peut procéder à une incision par voie sous-mammaire, et la cicatrice va être dissimulée dans le pli du sein ou sillon sous-mammaire.

Formes et caractéristiques des implants mammaires

La prothèse mammaire est constituée d’une enveloppe en silicone. Mais le produit de remplissage peut être soit le sérum physiologique soit de l’hydrogel ou le gel de silicone. De plus en plus, seules les prothèses mammaires remplies de gel de silicone sont utilisées.

Les prothèses diffèrent selon leurs volumes et selon leurs formes. L’implant en volume de polypropylène est la prothèse qui offre le plus grand volume. Sur la forme, on distingue les implants ronds et  les implants anatomiques.  Leurs enveloppes peuvent être texturées ou lisses. Il existe aussi des prothèses avec des enveloppes en mousse de polyuréthane qui ne sont utilisées que dans des situations exceptionnelles pour réduire le risque de formation de coques prothétiques.

1- Prothèses mammaires rondes

 

Augementation mammaire en Tunisie Prix tout compris
Prothèses mammaires rondes

Les implants ronds esthétisent la partie supérieure des seins en lui donnant un aspect bombé. Ce résultat satisfait les patientes qui souhaitent avoir un décolleté exceptionnel et remarquable : des seins toujours rehaussés même sans soutien-gorge.

2-  Prothèses mammaires anatomiques

 

Grossir les seins à l'aide des implants mammaires anatomiques
Prothèses mammaires anatomiques

Les implants mammaires anatomiques offrent des seins très naturels. Ils adaptent la forme d’une poire : le pôle inférieur du sein devient plus volumineux. La partie haute est légèrement remplie.

Le gel de silicone contenu dans les implants mammaires anatomiques est très résistant en comparaison avec celui des prothèses rondes. Les prothèses mammaires anatomiques durent très longtemps tout en conservant leur forme et leur consistance. La qualité du gel qu’elles renferment permet d’avoir un résultat très naturel.

Il est important de savoir  que chaque patiente présente un cas exclusif. Le chirurgie note la taille de la poitrine et choisit une prothèse mammaire « sur-mesure ».Le choix de la taille de l’implant et de sa forme est lié surtout à la morphologie de la patiente, même si celle-ci peut exprimer son désir d’avoir une forme et une taille à son choix. Le chirurgien prend toujours la peine de lui expliquer dans les détails les inconvénients de choisir une prothèse en inadéquation avec son physique et la qualité de la peau. Car le but de la plastie mammaire est de créer une belle poitrine, un résultat satisfaisant et naturel.

Implants mammaires en silicone : pas de risque sur la santé

Plusieurs recherches médicales ont été menées pour analyser les prothèses mammaires et pour étudier leur impact sur le corps humain. On inspectait également les laboratoires de fabrication des implants. Finalement, les chercheurs et les organisations internationales de la santé ont conclu que leurs études approfondies n’ont révélé aucune irrégularité associée à ces produits conçus en silicone.

Les implants mammaires ne provoquent aucune réaction immunitaire. Ils ne stimulent pas l’inflammation des tissus conjonctifs. De plus, le gel en silicone est une matière inoffensive. Sa présence dans le corps ne présente aucun danger sur la santé de la patiente.  Le risque de rupture de la prothèse est rarissime de nos jours. De même, le  risque de rotation des implants mammaires anatomiques ne se pose presque plus.

Emplacement des prothèses mammaires

Augmentation mammaire en Tunisie implants mammaire
La position des prothèses mammaires

La pose de la prothèse quant à elle peut se faire soit en position prémusculaire soit en position rétromusculaire. Dans le premier cas, la prothèse est placée derrière la glande mammaire, et devant les muscles pectoraux. Dans le second, la prothèse est placée sous le muscle, c’est-à-dire en arrière des muscles pectoraux. Le chirurgien peut aussi de positionner l’implant en dual plan, c’est-à-dire, en faisant recours aux deux techniques de positionnement prothétique précédentes.

1- Position pré-musculaire 

Avantages

  • Le procédé est rapide, les douleurs sont très modérées
  • La contraction des muscles pectoraux ne modifie pas l’emplacement de la prothèse
  • Ce positionnement corrige la forme des seins tombants

Inconvénients

  • La patiente ne doit pas perdre du poids après l’intervention. Sinon, les implants mammaires seront remarquables et le résultat ne sera plus naturel.

2-  Position rétro-musculaire

Avantages

  • L’opération offre un décolleté très naturel car l’épaisseur de la peau camoufle parfaitement les bords de la prothèse

Inconvénients

  • Des douleurs se manifestent les premiers jours suivant l’intervention
  • Les prothèses mammaires bougent lorsque les muscles pectoraux se contractent

3- Combinaison des deux techniques : le dual plan

 

Le plasticien place la partie supérieure de la prothèse derrière le muscle et la partie basse derrière la glande mammaire. Ce geste traite efficacement l’affaissement des seins. Le relâchement des muscles durant l’opération garantit des suites opératoires presque sans douleurs. . Le résultat est très satisfaisant.

 

Suites opératoires

  • Le chirurgien pose sur la région opérée un pansement résistant aux microbes et un bandage élastique. la patiente quitte la clinique le lendemain de l’opération. le chirurgien lui prescrit des antidouleurs classiques qu’elle devra prendre durant les 04 premiers jours. Elle pourra bouger les bras jusqu’au-dessus de la tête et peut aussi prendre une douche et se laver les cheveux le lendemain de l’opération.
  • Lors de la consultation post-opératoire le chirurgien change le pansement. Ce geste ne provoque pas des douleurs.
  • Une gêne physique est envisageable les deux premières semaines.
  • On observe des seins gonflés et qui peuvent paraître très différents de taille et de forme. La patiente ne doit pas s’inquiéter car les seins retrouvent leur aspect normal et aussi leur sensibilité au plus tard, après trois semaines.
  • Il est vivement conseillé de boire beaucoup d’eau durant la période de convalescence afin de bien maintenir le taux d’hydratation. il faut aussi manger équilibré car une alimentation riche en vitamines et en sels minéraux permet de garantir une bonne cicatrisation.
  • Appliquer une crème hydratante sur les seins est très conseillé les jours qui suivent l’opération.

Quand pourrais-je observer le résultat de mon augmentation mammaire en Tunisie?

Pour apprécier le résultat d’une plastie d’augmentation mammaire, il faut attendre 2 à 3 mois, même si le résultat est déjà significatif après l’intervention. Mais ce résultat peut ne pas être satisfaisant si la patiente ne s’adresse pas à un chirurgien qualifié. Parmi les imperfections de résultat notables, on peut avoir les cas d’asymétrie mammaire, des seins à l’aspect artificiel, la complication d’une ptose, etc.

Agrandir les seins : questions fréquentes

Est-il nécessaire de changer les prothèses mammaires en silicone après dix ans ?

Les spécialistes conseillent de faire un suivie médical afin de s’assurer de l’intégrité des implants. S’il s’avère qu’ils gardent leur état initial, il n’est pas nécessaire de les retirer.  Changer les implants chaque dix ans n’est plus obligatoire car les prothèses nouvelle génération sont soumises à des normes rigoureuses et très strictes.

Refaire la poitrine à l’aide d’une Augmentation mammaire par implants, rend-il l’allaitement impossible ?

 

Non. L’opération n’altère pas les canaux galactophores quel que soit le type de l’incision ou de la technique utilisée. Récapitulons. Le chirurgien esthétique, pour placer la prothèse, choisit l’une de ces deux positions : la position pré-musculaire ou la position rétro-musculaire. Ces deux emplacements permettent de conserver l’arborisation des conduits galactophores.

S’agissant des incisions, on sait qu’il existe trois types de cicatrices possibles lors d’une plastie mammaire. L’incision auxiliaire faite au niveau des aisselles, l’incision péri-aréolaire et l’incision infra-mammaire. D’habitude les patientes croient que le fait d’inciser autour de l’auréole endommage les canaux responsables du transfert du lait.

Un chirurgien qualifié n’ampute jamais les conduits lactifères. Par contre, lors d’une réduction mammaire, et lorsqu’il s’avère que les seins sont sévèrement hypertrophiques, le déplacement de l’auréole de sa position initiale peut rendre impossible l’écoulement du lait. Nous rassurons nos chères patientes que les prothèses mammaires en gel de silicone ne perturbent pas l’allaitement.

Quels critères permettent d’avoir des seins naturels après la chirurgie ?

Pour qu’une augmentation mammaire atteigne ses objectifs, après la chirurgie, les seins doivent avoir un volume assez suffisant tout en gardant leur aspect naturel. C’est bien ce que, cherchent la quasi-totalité des patientes retrouver des seins qui paraissent le plus naturel possible à la forme et au toucher. L’expérience du chirurgien esthétique joue un rôle très important dans ce sens. Son savoir-faire, lui permet d’atteindre les objectifs de l’intervention et de répondre parfaitement aux attentes de la patiente.

Qu’est-ce qu’une contracture capsulaire ?

Face à la présence d’un corps étranger, qui est l’implant mammaire, l’organisme peut réagir par une réaction inflammatoire. Il s’agit d’une réaction naturelle de l’organisme qui doit toujours se défendre contre toutes les intrusions qu’il ne reconnait pas. Cette réaction se produit suite à plusieurs autres chirurgies comme par exemple, la mise en place d’une prothèse orthopédique : pour se protéger, l’organisme crée une membrane qui vise à encapsuler l’implant et à l’emprisonner. On appelle cette membrane une coque. De nos jours, la contracture capsulaire après une augmentation mammaire est rarissime. L’insertion de l’implant sous le muscle pectoral permet de mieux prévenir ce risque.

Comment peut-on se rendre compte de la présence d’une coque ?

Le sein devient dur au toucher. La prothèse bouge très peu. Une inflammation se produit. La patiente pressent des douleurs importantes.  Dans ce cas, il faut faire une opération pour enlever la coque et pour changer l’implant mammaire. Le procédé aura pour principe de poser une prothèse plus fine afin que le corps puisse l’accepter.

Pourquoi est-il nécessaire de porter un soutien-gorge de contention après une augmentation mammaire ?

Après une chirurgie mammaire, qu’ils s’agissent d’une augmentation mammaire par implants, d’une réduction mammaire, d’un lifting des seins ou même d’une reconstruction mammaire, la patiente est appelée à porter un soutien-gorge post-opératoire.

Un soutien-gorge de contention permet de bien maintenir la poitrine et d’atténuer les douleurs post opératoires. Il s’agit d’un réel dispositif médical nécessaire à utiliser après une chirurgie mammaire. Il faut que ce soutien-gorge soit sur-mesure. Les coutures doivent être externes afin de ne pas altérer la peau et aussi pour ne pas entraver le processus de la cicatrisation.

 

 

 

 

Save

Save