Une augmentation des seins sans bistouri est-elle possible ?

Augmentation mammaire  sans chirurgie

Pour agrandir les seins, c’est bien l’augmentation mammaire par implants qui permet de donner un résultat très satisfaisant. Pourtant, certaines femmes préfèrent ne pas opter pour cette chirurgie. Elles ont peur de passer sous le bistouri. Surtout, elles n’aiment pas porter un corps étranger.

La plastie d’augmentation mammaire permet d’ offrir aux seins un joli galbe si le plasticien choisit pour sa patiente, les bonnes prothèses, celles qui lui permettent d’avoir une poitrine harmonieuse avec sa morphologie. Pourtant, l’intervention est toujours victime de stéréotypes véhiculés par le bouche à oreille ou par certains médias.

De nos jours, on entend beaucoup parler du système Brava. On le présente comme une technique révolutionnaire qui sert à augmenter la taille de la poitrine sans avoir recours à la chirurgie. On dit que cette technique, répond aux attentes de femmes qui souffrent d’une hypotrophie mammaire et aussi aux patientes qui ont subi une mastectomie : ablation du sein pour traiter un cancer. On prétend que le procédé simple et non invasif, redonne à la poitrine l’esthétique dont elle a besoin.

Système Brava : agrandir les seins sans subir une opération

La technique compte beaucoup sur l’élasticité de la peau. L’appareil placé sur les seins, effectue une aspiration externe. Cette aspiration agit directement sur les cellules de la glande mammaire afin de les séparer et de créer de l’espace entre elles. D’après les spécialistes adeptes de cette nouvelle méthode de traitement esthétique des seins, les tissus humains sont capables de se développer même à l’âge adulte. Il suffit juste de les stimuler d’une manière efficace. Et c’est bien le rôle du système Brava.

Il faut quotidiennement exercer une tension sur les seins et ce, durant 11 heures. Le traitement s’étale sur plusieurs mois. On demande à la patiente d’appliquer sur sa poitrine des coques souples reliées à une pompe. L’aspiration des tissus est douce. Elle ne provoque aucune douleur et ne laisse aucune cicatrice sur la peau. Mais, ce n’est pas suffisant comme traitement…

L’aspiration des tissus des seins ne permet pas de les agrandir

En présentant le système Brava, nous avons dit qu’il permet d’exercer une tension sur les cellules des seins pour les séparer. Réellement, c’est juste une première étape à faire. Après, il faut procéder à un autre traitement esthétique : un lipofilling des seins. En fait, on commence à créer de l’espace entre les cellules de la glande mammaires pour le remplir après par de la graisse. Le tissu adipeux injecté va se développer pour offrir à la poitrine une nouvelle taille plus grande.

Rappelons que le lipofolling mammaire se déroule comme suit : on prélève des cellules graisseuses à partir de plusieurs parties du corps. Puis, on les filtre et on les injecte au niveau de la poitrine. N’est-ce pas une chirurgie, qui se déroule sous anesthésie générale et qui nécessite un passage au bloc opératoire ?

Donc, on peut dire que le système Brava sert à améliorer le résultat d’un lipofilling des seins. Cette technique pratiquée seule, ne permet d’offrir aucun résultat probant. En Europe, elle coûte entre 6000 et 8000 euros.

L’augmentation des seins par injection de graisse autologue sert à obtenir une amélioration modérée de la taille de la poitrine. Le lipofilling ne permet pas de corriger une aplasie des seins. De plus, si la patiente perd du poids après l’intervention, cela peut avoir un impact direct sur le volume de ses seins…