Structure du sein

La principale fonction du sein consiste à produire du lait pour nourrir le nourrisson. Chaque sein renferme une glande mammaire composée de nombreux compartimentes (entre 15 et 20) et une enveloppe cutanée contenant des fibres, des vaisseaux et des cellules graisseuses.

Le mamelon se situe au centre l’aréole et permet d’évacuer le lait. Il se compose de fibres musculaires. Lorsque ces fibres se contractent, il pointe vers l’extérieur. (Les mamelons ombiliqués ne pointent pas vers l’extérieur).

L’aréole est la partie ronde, rosée ou brunâtre (tout dépend de la couleur de la peau). Elle stimule l’érection du mamelon. Au niveau de cette région, il n’existe aucun tissu graisseux. La peau est directement liée aux au réseau fibro-conjonctif composant les ligaments suspenseurs du sein.

 

Chirurgie sein Tunisie - Structure du sein - Anatomie du sein
Sur cette image, on perçoit les différents composants du sein

Chaque compartiment de la glande mammaire se compose de lobules chargées de produire le lait durant la période de l’allaitement et de canaux ayant pour rôle le transfert du lait de lobules vers le mamelon. Pendant l’allaitement, les mammographies sont difficiles à lire et ce, à cause de la présence du lait et du développement du volume des seins. La présence de ces deux facteurs, augmente la densité des images.

Les hormones sexuelles sont produites par les ovaires. Elles contrôlent le développement et le fonctionnement de la glande mammaire. On distingue deux types d’hormones :

  • Les œstrogènes responsables du développement des seins durant la puberté. Elles jouent aussi un rôle prépondérant durant la période de la grossesse comme l’accroissement du volume sanguin et l’assouplissement des tissus.
  • La progestérone a un effet sédatif sur le système nerveux. Elle modifie la température après l’ovulation et contrôle l’effet des œstrogènes sur la glande mammaire. Lors d’un cycle menstruel, Elle prépare la muqueuse utérine à la nidation de l’œuf pour rendre le terrain favorable à une éventuelle grossesse.

 

Le sein est riche en vaisseaux sanguins et en vaisseaux lymphatiques. Les vaisseaux lymphatiques forment des tubes très minces qui ressemblent aux vaisseaux sanguins. Ils transportent la lymphe aux ganglions situés autour de la région mammaire : au niveau des aisselles ; au-dessus de la clavicule, sous la clavicule et à l’intérieur du thorax.   Ces deux éléments, les vaisseaux et les ganglions lymphatiques aident à combattre les infections

Les chercheurs cherchent constamment à améliorer leurs connaissances anatomiques sur le sein afin de mieux comprendre sa physiologie et de déterminer les nombreuses causes associées aux problèmes d’allaitement. Les dernières découvertes permettent d’expliquer un certain nombre de faits. Par exemple, les patientes ayant fait une opération de réduction mammaire peuvent rarement allaiter en dépit de la simplification des gestes chirurgicaux : le nombre de canaux est beaucoup moins que ce qu’on supposait, le tissu glandulaire est trop mélangé avec le tissu graisseux.