Lifting mammaire : objectif et incisions pratiquées

Les seins, généreux, fermes et toniques présentent fièrement la beauté féminine. À partir de l’âge de 40 ans et après plusieurs grossesses, on peut dire « pauvres seins ». Ils sont moins élastiques, tombants et parfois complètement vidés » Eh oui, c’est l’effet de l’âge, de la grossesse, de l’allaitement et parfois de la perte de poids. Ne soyez pas déçue Madame ! Vous n’avez rien à regretter…Vous devez effectivement vous rattraper si vous le désirez.

Il existe heureusement, une solution qui permet de corriger la forme de la poitrine affaissée. Ne pensez pas aux injections d’hormones et aux crèmes soi-disant conçues spécialement pour rendre aux seins leur volume initial et leur aspect rajeuni ! Attention c’est de l’arnaque ! Ces crèmes vont-elles vous créer une nouvelle glande mammaire ?! vont-elles corriger l’emplacement des auréoles ou bien vont-elles éliminer la peau excédentaire responsable de l’aspect vieilli de vos seins ?!

Quel est l’objectif d’un lifting des seins ?

Il n’existe qu’un seul moyen capable d’effectuer toutes ces améliorations citées : le lifting mammaire.  Cette opération esthétique permet d’ascensionner la masse glandulaire, de remettre l’aréole et le mamelon dans leur position initiale et de retirer la peau en excès.

Les seins tombants peuvent présenter une hypotrophie mammaire : la glande mammaire est de volume insuffisant. Pour un résultat meilleur, le chirurgien esthétique peut combiner l’intervention lifting des seins avec une augmentation mammaire par implants. Cette technique permet d’avoir des seins harmonieux et bien galbés.

Comment se présente une ptôse mammaire ?

Une ptôse mammaire affiche ces trois défauts inesthétiques :

  • Une glande mammaire affaissée
  • Une peau distendue
  • Un sein vide au niveau de la partie haute donnant une impression de pesanteur.

Quelles sont les incisions faites lors d’un lifting mammaire

Il est important de mentionner que le degré de la ptôse mammaire varie d’une femme à une autre. Il y en a, celles qui affichent une ptôse légère, d’autres présentent une ptôse moyenne et d’autres une ptôse sévère. Plus la ptôse est importante plus l’aspect de la poitrine, est vieilli. Le geste opératoire, logiquement ne va pas être le même. Les incisions sont donc les suivantes :

  • Trois incisions dans le cas d’une ptôse importante : une autour de l’aréole, une part du bas de l’aréole jusqu’au pli infra-mammaire et enfin une troisième cicatrice horizontale pratique au niveau du pli du sein.
  • Deux incisions dans la cas d’une ptose moyenne : une incision aréolaire et une incision verticale.
  • Une seule incision autour de l’aréole lorsque l’affaissement des seins n’est pas important.