Hypotrophie mammaire : comment traiter ?

L’hypotrophie des seins correspond à un volume très insuffisant de la glande mammaire. Il n’existe pas forcément une pathologie responsable de cette imperfection mais certaines femmes en souffrent vue, qu’avoir une poitrine généreuse et toujours considéré comme le symbole n°1 de la féminité.  Si les autres organes génitaux sont normaux et s’ils fonctionnent bien alors, il est inutile d’associer son hypotrophie mammaire à une anomalie. Certaines femmes consultent pour avoir un traitement hormonal capable d’augmenter le volume des seins. Ces traitements sont fortement déconseillés car ils ont des répercussions sur les tissus. En cas de contraception, il fait s’assurer que les seins ne sont pas douloureux ou trop gonflés.

Quelles sont les solutions envisageables ?

La chirurgie esthétique permet de corriger la forme des seins d’une manière radicale. La patiente discute avec son chirurgien et lui explique ses attentes et ses motivations. Deux solutions sont envisageables : l’augmentation par la pose de prothèses mammaires ou l’augmentation naturelle par injection de graisse autologue.

Ces deux techniques permettent d’améliorer le volume des seins, sauf que dans le deuxième cas, la patiente ne peut pas s’attendre à un résultat miraculeux. Car le lipofilling des seins permet une amélioration modérée.

Quelle intervention choisir ?

Tout dépend de vos attentes. Certaines patientes souhaitent refaire la poitrine sans être obligées de porter des implants en silicone. Dans ce cas, votre plasticien peut vous proposer de faire un lipomodelage des seins. Mais, il y a un point important que vous devrez connaître : l’augmentation naturelle des seins par injection de graisse concerne les femmes corpulentes. L’intervention se combine avec une liposuccion qui sert à aspirer les cellules graisseuses qui vont être injectées au niveau de la poitrine. Si la patiente ne dispose pas de régions assez riches en graisse alors le lipofilling mammaire ne lui convient pas. L’augmentation mammaire, quant à elle, correspond à tous les cas. C’est-à-dire qu’elle s’adresse aux femmes ayant un poids normal, aux femmes maigres et aussi aux femmes rondes.

Au cours de cette chirurgie esthétique des seins, ce ne sont pas les adipocytes qui vont servir à augmenter le volume des seins mais, les implants en silicone. Ces implants existent sous différentes tailles et se répartissent en deux catégories : les implants anatomiques ayant la forme d’une poire et qui donnent un résultat naturel et les implants ronds qui permettent d’avoir des seins rebondis. Votre chirurgien, après avoir examiné votre silhouette, vous orientera vers le meilleur choix.

Les cicatrices sont-elles importantes ?

L’augmentation mammaire est un acte chirurgical. Mais, n’oubliez pas qu’elle est aussi une chirurgie esthétique. Si la plastie mammaire par implants est le traitement qui vous convient le plus, alors votre chirurgien esthétique optera par l’une de ces trois cicatrices : une cicatrice autour de l’auréole, une cicatrice verticale partant du pourtour de l’auréole jusqu’au pli infra-mammaire ou une cicatrice au niveau du sillon mammaire. Dans tous les cas, les incisions sont discrètes. Les traces de la chirurgie s’estompent avec le temps. Au bout de 12 mois, elles seront presque invisibles.

L’augmentation par transplantation de graisse ne laisse aucune trace sur la poitrine. Car l’injection de cellules graisseuses ne requiert pas la pratique d’incisions importantes. De plus, la lipoaspiration réalisée lors de cette intervention, se fait à travers des micro-incisions. C’est bien l’un des principaux avantages du lipofilling des seins.